Ce petit détail qui fera diminuer drastiquement vos retours de marchandise



Quand on est e-commerçant et qu’on n’a pas encore externalisé sa logistique (grave erreur si on envoie régulièrement un bon nombre de colis !), il y a certaines choses… comment dire… assez embêtantes qu’il faut faire, quoiqu’il arrive.

Le délai de rétractation et les retours, par exemple.

Légalement, en Belgique, le délai de rétractation est de minimum 14 jours. Réserve faite pour les produits sous licence, qui n’ont, eux, pas droit au chapitre. Donc, si votre petit client passe une commande, mais n’aime pas la couleur, il pourra renvoyer à ses frais (bien sûr) endéans les 14 jours la marchandise et vous êtes tenu de la lui rembourser.

Du travail physique et administratif pour votre entreprise et une rentrée d’argent qui s’envole au final.

Mais il existe une corde psychologique que vous pouvez utiliser pour diminuer significativement ce nombre de retours.

Exemple : Vous vendez des lampadaires originaux

Mais Jacqueline reçoit la marchandise chez elle et le design ne lui plait plus finalement. Elle se renseigne sur les conditions de retour sur votre site et elle lit qu’elle a 14 jours pour passer à l’action.

Elle est décidée… dans la semaine, ce sera une affaire classée, elle va le renvoyer et réclamer son argent.

 

Imaginez un instant que notre Jacqueline, en allant sur votre site, voyait que le délai de rétractation était de 180 jours

Sa réaction ? « Oh, j’ai le temps ! Je vais faire ça plus tard, j’ai des choses plus urgentes à régler d’abord. »

Et deux semaines plus tard, la boite est toujours là, dans son salon. Une amie à elle passe et lui demande ce que cette boite fait là… « Oh, c’est un lampadaire que j’ai commandé sur internet, mais il ne me plait pas. Regarde s’il te plait, tu peux l’essayer chez toi, je te le revends / je te le donne… »

C’est l’expérience qu’a fait un magasin de meubles en ligne implanté à Gand (je n’ai plus le nom en tête). Ils avaient donné une petite conférence dans un salon de l’e-commerce et expliquaient qu’en rallongeant un maximum le délai de rétractation, ils avaient vu le nombre de retours chuter drastiquement !

Alors, soyez fous… et rallongez !!